dimanche 15.12.2019  

atome, centrale digitale

 

 

 

France Techno Electro Alliance
   
Interview Psylocity - Psi49net 

Nappes industrielles, rythmes electro beat, vocoders filtrés, voici le secret de Psylocity ! Réputé pour sa façon unique de soulever les foules en live comme en mix, le duo de Bielefeld, composé de Duniz et Henrixx, revient sur une décennie d'expérimentation musicale dont l'ultime aboutissement verra dans quelques jours la sortie de son tout premier album : "Klang Der Maschinen" sur le label d'Anthony Rother Psi49net (voir notre chronique)...

- Atome : Tout d'abord, Duniz et Henrixx, sincères félicitations pour votre superbe album, "Klang Der Maschinen", à paraître très bientôt sur Psi49net, le label d'Anthony Rother. Comment le décrieriez vous, comment décrieriez-vous votre musique ? Ou trouvez-vous toute votre inspiration ?
- Duniz & Henrixx : En fait, l'album a été achevé il y a deux ans. Dans les sonorités, les morceaux se rapprochent plus du "Psylocity & Friends EP" que du "LCP punk remix". Sans doute parce que notre façon de produire a depuis évolué. Nous trouvons notre inspiration un peu partout où il y a du son : les bruits de circulation, de supermarchés, les sons de la nature, la musique des clubs nous inspirent. Nous pensons que l'album sonne un peu différemment des autres sorties Psi49net et nous sommes très curieux de connaître la réaction des gens après écoute.

- A. : Excepté Anthony Rother, nul n'avait encore jamais produit d'album pour Psi. En tant que pionniers, étiez-vous anxieux ou aviez vous une certaine pression avant de produire cet album ? Dans quel état d'esprit l'avez vous conçu ? Comment vous partagez-vous le travail ?
- D. & H. : Non, aucune appréhension particulière dans la mesure où nous ne savions pas que cet album serait le premier sur Psi à ne pas être produit par Anthony. Nous avons juste envoyé à Anthony les morceaux que nous avions. Après écoute, il nous a dit : "Les gars, les morceaux sont vraiment bons, ce sera votre album !". Quant à notre façon de travailler, chaque fois que nous allions en studio, nous nous interrogions sur notre état d'esprit. Puis nous essayions de retranscrire cet état dans le morceau. De cette manière, nous avons terminé un titre par jour. Nous nous partageons le travail à 50/50, excepté pour les vocaux. Les vocaux sont en général réalisés par Duniz.

- A. : Qu'est ce qui vous attire dans la musique et en particulier dans l'electro ?
- D. & H. : La musique est notre vie. La musique est si vaste, l'électro est un courant qui nous fait bouger et qui nous fait nous sentir bien.

- A. : Depuis votre premier maxi, "Psylocity & Friends", vous êtes apparus sur le "LCP remixes" ainsi que sur l'excellente compilation "Electro Commando, Welcome to Psi City" . Comment le public réagit-il à votre musique ? Etes vous surpris de votre succès ?
- D. & H. : Oui, nous avons été surpris qu'il y ait autant de gens réceptifs à notre musique dans le monde entier. C'est incroyable d'apparaître sur les playlists de toute la planète mais nous n'en sommes qu'à nos débuts.

- A. : Pouvez-vous vous présenter ? Comment avez vous découvert la musique électronique ? Quel est votre background musical ? Quels sont vos maîtres ?
- D. & H. : Il y a à peu près dix ans, nous faisions partie de la scène grafitti hip hop allemande. Du hip hop à la jungle, nous sommes passés par tous les courants, techno, house et electro. Il y a huit ans, nous avons commencé à produire de la musique. A la même époque Duniz a commencé à mixer. Notre premier contact avec l'électronique s'est fait dans notre jeunesse par le biais de groupe comme Depeche Mode ou d'artistes comme Anne Clarke, Nitzer Ebb... Notre maître ? Pour l'électro, sans hésitation Anthony Rother. Il nous a réellement montré que l'électro n'était pas morte, il a donné une seconde impulsion à ce mouvement. Pour les autres courants, nous aimons tellement d'artistes qu'il serait trop long de les citer ici.

- A. : Racontez-nous comment vous avez rencontré Anthony ? Qu'a-t-il dit de votre musique à l'époque ?
- D. & H. : Fin 1999, Anthony jouait live au Stammheim de Kassel. Après sa performance, nous lui avons donné un cd de démos... et trois jours plus tard, il nous a téléphoné. Il nous a dit qu'il avait vraiment bien accroché sur les morceaux. Comme vous pouvez l'imaginer, nous étions très surpris parce que nous n'aurions jamais pensé qu'il nous appellerait ! Après ce premier contact, nous avons commencé à lui envoyer de nouvelles productions pour son label. Anthony a choisi les titres pour le premier maxi... puis le Psi n° 9 a été notre première sortie, et d'ailleurs la première sortie qui n'ait pas été faite par Anthony lui-même.

- A. : Quels sont vos projets musicaux dans les prochains mois ? Allez vous rester sur Psi ou avez-vous déjà été contactés par d'autres labels ?
- D. & H. : Nous avons deux projets en ce moment. Nous sommes en train de produire de la techno plutôt minimale. Nous avons peut-être trouvé un label pour sortir ces titres... Autrement Psylocity restera sur Psi49net. Nous pensons que c'est la meilleure plate-forme pour produire de l'electro et nous sommes très fiers de faire partie de l'équipe. Nous avons produit de nouveaux morceaux electro pour Psylocity mais patience…

- A. : Que pensez-vous de la scène électro actuelle ?
- D. & H. : Et bien en Allemagne, beaucoup de gens aiment l'électro, surtout associée à la techno. Mais il n'existe pas encore de vraie scène. Ca viendra progressivement, les bonnes choses nécessitent toujours un peu de temps et c'est bien mieux que de connaître une sorte de hype subite avec des sorties horribles.

- A. : Quelques mots pour la communauté électro ?
- D. & H. : The force may be with you ;)
www.psylocity.de     www.psi49net.de
Nexus 6, 03/06/2002

Psylocity

Klang Der Maschinen

Psylocity

Welcome to psicity

Duniz

Psylocity & Friends