dimanche 15.12.2019  

atome, centrale digitale

 

 

 

Interzone Records Resonant Recordings
   
New Order - Brixton Academy - London (UK) - 11/10/2001 

L'un des avantages d'être Australien habitant en Angleterre est la chance de voir des groupes qu'on ne voit d'habitude qu'à la télé. Ayant grandi au son de New Order j'ai sauté sur l'opportunité d'assister à leur concert après 6 ans d'interruption, à l'occasion de leur tournée pour promouvoir le nouvel album "Get Ready".
Nous sommes arrivés à environ 19h30 et après avoir réussi à passer au travers de la sécurité et des vendeurs de tickets au noir, nous avons découvert le Brixton Academy rénové, accueillant et chaleureux. Après l'achat du traditionnel T-Shirt, nous sommes montés au "Circle". Trop tard pour la rangée de devant, mais trois rangées plus haut, la vue sur la scène était bonne.
Garlic, en première partie, est un groupe local qui apparemment a beaucoup supporté New Order pendant ces longues années d'absence. Six instruments pour six ou sept morceaux en 30 minutes, ils m'ont rappelé un groupe américain dont je ne me souviens pas le nom. Pas trop mal, mais ce n'est pas un groupe que j'irai voir spécifiquement. Tous les morceaux étaient enchaînés les uns aux autres jusqu'à la fin. Ensuite, nous avons dû patienter pendant une très longue heure que les techniciens installent le nouvel équipement et les lumières, et qu'ils les testent, encore, et encore…
21h15 - le gros bonhomme au chapeau nous présente l'un des meilleurs groupes des années 80. Nous étions au paradis alors qu'ils jouaient une bonne sélection de leur premiers morceaux, y compris "Love will tear us apart" (titre de leur précédente formation Joy Division), jusqu'aux morceaux plus récents extraits de leur dernier album. L'un des aspects le plus particulier de leur musique est la ligne de basse. Peter Hook joue de la basse comme s'il était une star, et la foule en délire explose alors qu'il s'agite sur toute la surface de la scène et démontre par là même le très bon musicien qu'il est. Il s'avance sur le bord de la scène et touchant pratiquement le sol, il "mène" beaucoup des morceaux. La soirée a été clôturé en beauté avec le fameux "Blue Monday" qui doit être le morceau le plus "classique" de l'électro des années 80, avec les claviers, boites à rythme et toujours cette fameuse ligne de basse.
New Order a joué devant une foule relativement âgée, des gens qui comme moi les ont suivis pendant 20 ans. Les voir jouer autant de vieux morceaux était absolument fantastique. En résumé, une excellente soirée qui me fait réaliser a quel point ils sont exceptionnels.
www.neworderonline.com
Peter, 15/10/2001

New Order