jeudi 01.10.2020  

atome, centrale digitale

 

 

 

nightsystem.com Electro Alliance
   
Lethargy & Vision : un autre monde - Août 2001 - CH 

Cette année, l'été en France n'était pas très joyeux pour les amateurs de Musiques Electroniques... Entre la surmédiatisation exaspérante du phénomène "free-party", et l'absence d'un grand rassemblement aoûtien à Montpellier, il ne restait plus qu'Astropolis digne d'intérêt...! Mais malgré la qualité de la programmation, nous n'avons pas eu le courage de traverser la France pour s'y rendre et on a préféré se concentrer sur les événements Suisses... Car bien que la Suisse soit réputée pour ses grands rassemblements commerciaux du type "Energy", grosse machine bien huilée, peu de gens connaissent le côté plus underground des festivals suisses. Et pourtant, ça vaut le détour !
Pour commencer, nous nous sommes rendus à Lethargy, qui a lieu chaque année à l'occasion de la Street Parade de Zurich. Une programmation de rêve sur deux jours à la Rote Fabrik, lieu culturel très branché, qui a réussi une fois de plus à attirer une foule de passionnés sans avoir de grosse tête d'affiche, ni d'énormes sponsors... le tout dans une ambiance saine et décontractée. Deux nuits durant, nous avons pu enfin découvrir en live des artistes appréciés comme les déjantés de Detroit Grand Pubahs, Decomposed Subsonic, Paul Brtschitsch, Jimi Tenor, Continuous Mode (dommage, on a loupé Closer Musik !), et se régaler avec les mixes d'Ellen Allien, Ricardo Villalobos, Miss Kittin, Dan Bell, Bomb The Bass. Mais pour nous, la véritable révélation de ce festival a été le live d'Erobique : TERRIBLE !! Une chemise à fleur, un piano à queue, une MPC 2000 et un micro sont les principaux ingrédients d'une recette originale et succulente... Entre, House, Electro, Disco, Pop et Techno, ce jeune virtuose, crooner à ses heures perdues, n'hésite pas à mélanger les genres avec humour et audace ! Il n'a peur de rien, même pas de reprendre le fameux "Love is in the air" de John Paul Young au piano ! Bref, un moment de pur bonheur partagé aussi bien sur scène que sur la piste !!
Le samedi en fin d'après-midi, nous en avons donc profité pour survoler la Street Parade. Et il faut dire que nous avons été agréablement surpris par l'ambiance, la musique, les tenues extravagantes des suisses / allemands et l'organisation qui règne autour de cet événement. La ville de Zurich se met un week-end durant au service des ravers (teuf dans la gare jusqu'au petit matin, équipe de propreté, plus de transport en commun, late check-out dans les hôtels, etc..)... Respect, tolérance et enthousiasme résument assez bien l'atmosphère. Avec plus d'un million de personnes cette année dans les rues, la Street Parade est devenue aussi importante que la Love Parade de Berlin. Chapeau... Dommage qu'on n'ait pas de tels rassemblements en France !
Deux semaines plus tard, Vision était lui aussi un événement très attendu par la scène Techno suisse. Organisé par Dekadance, ce festival avait lieu pour sa 9ème édition à Interlaken, pas très loin de Zurich. Le principe est simple : réunir la crème des artistes Cocoon (l'agence de Sven Väth) et quelques guests branchés pour un événement en plein air sur un site naturel, du samedi 14h au dimanche après-midi... le tout dans une ambiance underground (peu de promo, pas de sponsors, possibilité de camping sauvage sur tout le site, etc...) bien que le billet sur place soit à 68 CHF soit 300 FF !! Pour accéder au site, les teufeurs devaient utiliser des navettes depuis l'aéroport militaire d'Interlaken, réquisitionné pour l'occasion et transformé en parking. Petite déception en arrivant à 18h : les quelques navettes en place sont déjà pleines... il faudra attendre patiemment son tour... et payer plus de 30 FF pour pouvoir monter ! Arrivés en haut de la montagne surplombant le lac, l'attente est tout aussi longue pour acheter son billet... Seuls points noirs de la soirée. Au niveau musical, que du bon ! Répartis sur 3 chapiteaux et un immense open-air, les artistes (Pascal Feos, Toni Rios, Hardfloor, Michael Mayer, Tobias Thomas, Isolée, Michel de Heij et Sven Väth bien évidemment) se produisent tous devant un public conquis et dans une ambiance très conviviale. On a particulièrement apprécié le live de Swayzak, sur la grande scène, le ping-pong de Ricardo Villalobos et de Thomas Heckmann sous la 1ère tente et surtout la prestation de Marco Carola à 3 platines, toujours aussi efficace. Il a visiblement volé la vedette à Sven Väth lors de cette soirée ! Il faut dire que Sven, qui faisait l'objet de sombres rumeurs depuis quelques jours sur sa santé, n'était visiblement pas au meilleur de sa forme. Marco, quant à lui, en a profité pour tester les titres de son prochain album sur l'open-air, dès le début de son set ! Puis, il s'est rendu dans la première tente pour un ping-pong deep techno-house mémorable avec Ricardo Villalobos : la classe ! Mais ce n'est pas tout, il a repris les platines sur l'open air pour l'apparition des premiers rayons de soleil... terrible !! Bref, une nuit inoubliable... certainement l'une des meilleures soirée de l'année...
On attend la prochaine avec impatience... ainsi que l'ouverture d'un Cocoon club en suisse !!
Diego, Gianluca : grazie mille per le fotografie ! ;-)
www.dekadance.ch     www.lethargy.ch     www.rotefabrik.ch
Ingrid, 30/08/2001

Lethargy 01

Erobique

Tim Simenon aka Bomb The Bass

Daniel Bell

Miss Kittin

Detroit Grand Pubahs

Ellen Allien

Marco Carola & Sven Väth

Marco Carola & Ricardo Villalobos

Sven Väth & Marco Carola