mardi 12.11.2019  

atome, centrale digitale

 

 

 

flyersweb.com Resonant Recordings
   
Interview Volsoc - World Electric - Belief Systems - NIT - USA 

Révélés au monde par "Compuphonic Intelligence", leur premier maxi ravageur sur World Electric, Justin Maxwell (Vol) & Jean Paul Bondy (Soc) manient avec art créativité, grain de folie et second degré. Une approche musicale bien différente de celle de la plupart des artistes electro contemporains à en juger par cette interview exclusive et conceptuelle.

- Atome : Volsoc, ravi de vous rencontrer et sincères félicitations pour la musique que vous développez. Avec un maxi sur World Electric et deux titres sur NIT et Belief-Systems ces dernières semaines, la fin de l'année 2002 s'est plutôt bien passée pour vous...
- Volsoc : La fin de l'année a été très bonne. En se basant sur le fait que pour célébrer des croyances primitives, la majeur partie de votre planète peut succomber à une frénésie de consommation, nous avons estimé que vous pourriez être également réceptifs à un contrôle subsonique de l'esprit. Pour profiter de cet avantage, nous avons commencé par sortir nos premières productions avec le "Compuphonic Intelligence EP" sur World Electric et le maxi "Needleintuit" sur Noodles Institute Of Technology, suivies très bientôt par de nombreuses autres sur WE et Remote Audio. Grâce à de multiples chroniques enthousiastes et le soutien de la presse comme de nombreuses personnes au goût musical développé, nous avons passé une excellente fin d'année 2002.

++->

- A. : Pourriez-vous vous présenter un peu plus ? D'ou êtes-vous tous les deux ? Quand et comment vous êtes-vous lancés dans la musique électronique? Quel est votre background ?
- V. : Notre QG actuel se trouve dans le ghetto métropolitain de Los Androides mais nos armes bio-méchaniques peuvent porter jusqu'aux régions les plus reculées de la galaxie. De ce fait, il est raisonnable d'admettre que nous sommes partout et nulle part à la fois. Comme il est sensé de dire qu'en ce moment même nous évoluons en silence autour de votre planète et que nous vous regardons lire cette interview. Avant de commencer le survol des planètes et l'annihilation des civilisations, les entités Volsoc ont acquis des années d'expérience dans la percussion, le son, le design, la programmation, les arrangements, la composition et les performances. Tandis que nos backgrounds puisaient leur influence dans de nombreuses disciplines, nous nous sommes concentrés sur la théorie. Nos méthodes ont été développées principalement par des conglomérats de média multinationaux, dont la plupart sont implantés dans le secteur du divertissement à Los Androides.

++->

- A. : Quel est le concept de Volsoc ? Quelles en sont les principales lignes artistiques et musicales ? Comment décrieriez-vous votre musique ?
- V. : Volsoc n'est que musique, jusqu'ici des sons que vous n'avez jamais entendu. Volsoc n'utilise que le plus sophistiqué de la technologie, de l'esthétisme et de l'intelligence. Nous cernons chaque son. Nous sommes le futur son de Volsoc. Nous sommes Volsoc Punk. Nous défions les genres et les classifications. A la différence des terriens qui aspirent à une seule et même sonorité, nous incorporons des éléments organiques et synthétiques dans un collage audio furieux, robotique, déstructuré, multidimensionnel et sarcastique.

++->

- A. : Comment vous êtes-vous rencontrés ? Quels sont vos objectifs et comment vous partagez-vous les taches ?
- V. : Notre but est la suprématie inter-galactique, simple et totale. Nous proposons un challenge à la communauté electro pour qu'elle élève son niveau esthétique. Le monde a déjà Anthony Rother, Carl Finlow, The Hacker et Drexciya. Volsoc encourage les êtres humains electro à pousser leur son plus avant, à être plus créatifs, plus inventifs, plus intéressants et variés. Dans le cas contraire, préparez-vous à céder votre place. Nous nous investissons tous les deux à part égale dans tous les aspects de la transmission audio et vidéo. Les unités Vol et Soc sont chacune spécialisées dans un domaine précis mais nos subtiles différences restent imperceptibles à l'oeil humain et incompréhensibles pour un esprit comme le votre.

++->

- A. : Où trouvez-vous votre inspiration? Qui écrit les paroles dans vos morceaux ?
- V. : Nous puisons notre inspiration partout. Nous aimons le plus souvent prendre ce que vous, êtres humains, avez à offrir, y ajouter de la vie, un peu d'ordre ou de désordre et délibérément beaucoup d'ironie. Nous prenons ce que la plupart appelle de l'electro et nous le régurgitons, le télé-transportons dans nos vaisseaux et le retransmettons en ne gardant que les éléments les plus fins et en donnant un sens à tout ce chaos sonique. Les vocaux ne représentent qu'un seul canal de notre transmission et la combinaison des efforts de chacun d'entre nous.

++->

- A. : Quel est l'artiste avec lequel vous aimeriez travailler dans un futur proche ?
- V. : Actuellement, nous faisons subir un lavage de cerveau à de nombreux artistes et ne recrutons que les programmeurs les plus avancés et les plus sophistiqués. Si Begg, Carl Finlow, Andreas Bolz, Fuel et les unités de San Francicso Jeff Taylor et Bass Kittens… voilà les droïdes de combat dont vous devriez vous méfier. Il reste quelques bots anglais habiles qui ont réussi à échapper à notre réseau global de domination et d'autres encore à qui nous allons servir un bon bol de céréales de remix Volsoc. Mais chaque chose en son temps.

++->

- A. : Autrement, vous semblez être à l'aise avec le multimédia et l'internet. Votre homepage a une réelle identité graphique. Considérez-vous que les éléments visuels ont autant d'importance que la musique de Volsoc ? Pourriez-vous expliquer en quoi consiste votre Kit de Construction disponible sur votre site ?
- V. : L'identité graphique et visuelle représente de toute évidence une des facettes de la supériorité de Volsoc. Nous ne pouvons pas vraiment décrire ce qu'est le Kit de Construction au final. Il s'agit d'un instrument de confusion en cours d'élaboration dont personne n'a encore trouvé le champ d'application définitif. Mais en réalisant des produits en ligne, tels que la dernière invention du Dr. Awesome pour identifier l'élite Solvocex et Volsoc (voir photo ci-contre), nous projetons de faciliter l'intégration de chacun d'entre vous au plan Volsoc une fois qu'il aura été mis à exécution. Nous lancerons très bientôt une nouvelle version du site, bien que nous n'ayons pas été capable de localiser le Dr. Awesome depuis qu'il a déjoué notre surveillance et s'est enfui il y a deux mois.

++->

- A. : Vous semblez vouer une grande fascination pour les ordinateurs, les machines et les synthétiseurs. Comment l'expliquez-vous ? Quels instruments possédez-vous ?
- V. : Les croiseurs Volsoc de Classe B (Type: BassGenerator) sont équipés d'un arsenal ultra complexe de mécanismes capable de générer du son. Nos forces emploient des appareils de construction de synthèse et d'ondes très variés, allant de mécanismes de modulation archaïques jusqu'à la technologie digitale la plus élaborée actuellement. Pouvoir maintenir cette vaste capacité générative au travers du spectre audio est vital pour Volsoc. Sans divulguer trop d'information (et sans faire de publicité gratuite aux entreprises qui fabriquent nos équipements), nous utilisons différents softwares et hardwares en quantité impressionnante. La technologie avancée a toujours été une cible première pour l'impérialisme de Volsoc, comme cela semble évident à chacune de nos transmissions audio et vidéo.

++->

- A. : Parlons de votre scène locale. Rencontrez-vous des difficultés particulières pour promouvoir votre musique à LA ? Est-il dur d'expliquer ce que vous faites ? Comment décrieriez-vous la scène de Los Angeles ?
- V. : C'est... mignon. La scène underground de Los Androides n'est pas underground. C'est une accumulation des modes d'hier; une contre culture qui s'est transformée en l'espace de quelques années terriennes en une extra contre culture. A force d'héberger les mouvements underground que les autres villes ont depuis popularisés, Los Androides a fini par mourir. Est-ce qu'il est difficile d'expliquer ce que nous faisons ? Pas du tout. Nous avons l'intention de laisser la situation telle qu'elle pour le moment.

++->

- A. : Comment jugez-vous le mouvement electro dans le monde ?
- V. : Surveiller le mouvement electro de la Terre a été très amusant. San Francisco, Londres, Berlin, Paris et Miami, toutes ces villes regorgent d'incroyables producteurs, de dj's et de scènes musicales. Nous avons tellement appris de tous ces humains. Ce sera pénible de regarder leur visage lorsque nous aurons pris ce qu'ils ont fait et que nous l'aurons utilisé contre eux.

++->

- A. : Quels sont vos prochains projets musicaux ? Des carrières solo possibles ?
- V. : L'influence de l'Empire Volsoc va continuer à se propager en se focalisant d'abord sur les transmissions electro. Nous envisageons aussi des productions straight-beat et ambient dans un futur proche. En complément, la division Vol a développé une forme variante de contrôle sonique. Cette opération, portant le nom de "Volum", vise à créer des pensées télépathiques positives sur les individus réceptifs aux pulsations lentes.

++->

- A. : Quelques mots à l'attention de la communauté electro ?
- V. : Renoncez.
www.volsoc.com
Nexus 6, 27/01/2003

Volsoc

Solvocex

Volsoc

Compuphonic Intelligence EP

Volsoc